Budget 2017-2018 : 5 M$ pour la musique sur deux ans

Affaires réglementaires
01 Aff Ref Site

Le gouvernement du Québec répond en partie au cri d’alarme de l’ADISQ.

Dans son budget rendu public le 28 mars dernier, le gouvernement du Québec a octroyé la somme de 5 M$ sur deux ans à l’industrie de la musique. Pour l’ADISQ, cette somme constitue une aide bienvenue, mais insuffisante, qui ne donnera pas au secteur de la musique l’effet de levier dont il a besoin. Ce montant correspond au tiers de la somme demandée par l’association en septembre dernier, alors qu’elle lançait un cri d’alarme, estimant que, pour faire face aux nombreux défis du secteur de la musique, un plan d’action de 15 M$ sur deux ans devait être mis en œuvre de toute urgence.

Étant donné l’importance de l’enjeu, l’ADISQ entend poursuivre ses efforts pour mettre fin au déséquilibre qui prévaut actuellement dans l’industrie québécoise de la musique, et dont les conséquences, qui pourraient être dramatiques, ont déjà commencé à se faire sentir ; la faillite de l’un des deux seuls distributeurs indépendants au Québec ce mois-ci en étant la plus récente et malheureuse manifestation.

L’association a, en outre, indiqué attendre avec impatience la divulgation de la nouvelle politique culturelle du gouvernement du Québec, prévue ce printemps. Cette dernière devrait être assortie d’un plan de financement du secteur culturel. L’ADISQ espère que le solde de la somme demandée à l’automne dernier sera versé à cette occasion.

Rappelons que l’automne dernier, l’ADISQ avait présenté une demande d’urgence détaillant clairement les besoins du secteur. Elle y demandait un soutien financier de 7,5 M$ par année pendant deux ans, tournant autour de deux grands axes : l’optimisation de la performance des entreprises du secteur (6 M$ par année) et la mise en valeur des contenus et des artistes sur toutes les plateformes (1,5 M$ par année).

Dans la nouvelle économie de la musique, les entrepreneurs doivent impérativement avoir les moyens d’investir dans le savoir-faire et l’acquisition d’expertises spécialisées, afin de maîtriser le plus rapidement possible des champs industriels clés en constante évolution, comme l’exploitation des métadonnées et des algorithmes ou la commercialisation en ligne sur les nombreuses nouvelles plateformes.

Cette demande financement s’inscrivait dans le cadre d’un plan d’action global qui prévoit aussi des actions en matière de fiscalité, de législation et de réglementation de la part des deux paliers de gouvernement. L’ADISQ poursuit activement ses représentations auprès du gouvernement fédéral.

Pour plus de détails, veuillez consulter les liens ci-dessous.

Articles et documents liés

Retour
Gala Adisq
Tuile Mensuel Vf
Tuile Autour Jukebox
Agend Adisq
En savoir plus
En 2016, 46 % des albums achetés au Québec étaient québécois.