L’ADISQ appuie la demande de licence de Stingray pour la chaîne PalmarèsADISQ par Stingray

Affaires réglementaires
03 Muschoice Micros Site

Elle propose notamment une condition de licence favorisant le financement de vidéoclips.

Alors que la chaîne PalmarèsADISQ par Stingray vient de fêter sa première année, la chaîne a dépassé les 200 000 abonnés, obligeant le Groupe Stingray inc. à obtenir une licence de radiodiffusion afin de poursuivre l’exploitation de son service national facultatif de langue française. Le 3 juin dernier, l’ADISQ a déposé une intervention visant à appuyer la demande de Stingray.

Tout en saluant le travail effectué, les ressources consacrées par Stingray et l’ouverture de cette dernière avec ce projet, l’ADISQ s’est félicitée de cette nouvelle, qui prouve qu’une chaîne canadienne spécialisée dans le vidéoclip de langue française peut rencontrer un large public. L’association a donc naturellement appuyé la demande d’obtention de licence de Stingray pour sa chaîne PalmarèsADISQ par Stingray.

Dans le cadre de ce processus, l’entreprise s’est dite prête à se conformer à une condition de licence exigeant qu’elle consacre au moins 10 % des revenus bruts de l’année précédente à l’investissement dans les émissions canadiennes ou à leur acquisition. Cela viendrait se rajouter à un ensemble d’engagements pris par Stingray destinés à la mise en visibilité et au financement du vidéoclip canadien de langue française.

Afin de favoriser l’atteinte de ce 10% et de s’assurer que cette obligation serve bien l’industrie musicale francophone, l’ADISQ a proposé que le titulaire, en tant qu’exploitant d’une chaîne de vidéoclips, soit autorisé à verser une partie de ce minimum de 10 % dans un fonds destiné à la production de vidéoclips.

Pour plus de détails, veuillez consulter les liens ci-dessous.

Articles et documents liés

Retour
Site Web Tuiles2
Tuile Siteweb Afus
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
En savoir plus
Avec en moyenne 16 397 vues par vidéo, la musique est le contenu le plus rentable pour YouTube.