Un soutien entrepreneurial pour assurer le renouvellement et la pérennité de la chanson québécoise

Politiques générales
02 Sec Polculturelle Site

L'ADISQ réitère l'urgence de soutenir adéquatement les entreprises d’ici dans le cadre des consultations sur le projet de politique québécoise de la culture.

Le 5 septembre dernier, à l’occasion du Forum national de consultation sur le projet de politique québécoise de la culture, l’ADISQ a fait valoir que, dans un marché de la musique dominé par des plateformes et des intermédiaires étrangers qui échappent aux règles et aux lois en vigueur au Québec, le soutien aux entreprises indépendantes d’ici constitue la meilleure façon d’assurer le renouvellement et la pérennité de la chanson québécoise.

L’ADISQ a souligné que le soutien au modèle entrepreneurial est en phase avec le projet de politique culturelle : c’est un modèle efficace, qui permet la diversité et le renouvellement de l’offre, il est le meilleur moyen pour accéder à tous les marchés et il joue un rôle structurant pour le milieu, sans compter qu’il s’agit d’un excellent investissement pour l’État, qui récolte un rendement sur l’investissement de 150%.

L’ADISQ a dit souhaiter que le plan d’action découlant de la nouvelle politique, attendu cet automne, soit l’occasion de déployer les 10 M$ manquants à la demande urgente de financement de 15 millions sur deux ans soumise par l’association, et ce, en attendant que des modifications soient apportées par les décideurs sur les plans législatifs, réglementaires et fiscaux.

L’ADISQ a également souligné que le projet de politique culturelle rendu public en juin dernier cible quatre orientations pertinentes et reconnaît clairement l’importance des entreprises culturelles comme leviers de développement économique et social et comme piliers de la production d’une masse critique de contenus culturels.

Pour plus de détails, veuillez consulter les liens ci-dessous.

Articles et documents liés

Retour
Blocvedette
Tuile Autour Jukebox
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
En savoir plus
85% des jeunes de 13 à 15 ans écoutent de la musique par l’entremise d’un service d’écoute en continu, audio ou vidéo.