Une occasion manquée pour la diversité musicale dans le marché radiophonique montréalais

Affaires réglementaires
7 Affaires Reglementaires Site

En désaccord avec une condition imposée par le CRTC, Leclerc Communication renonce à lancer une nouvelle station musicale à Montréal.

Le 30 avril dernier, le CRTC a approuvé l’acquisition par Leclerc Communication de deux stations de radio appartenant à RNC Média, soit CHOI-FM dans le marché de Québec et la station 91,9 Sports dans le marché de Montréal. Reconnaissant l’importance d’augmenter la diversité musicale dans le marché radiophonique francophone de Montréal le CRTC a également approuvé la transformation de la station montréalaise en station musicale.

Le refus du Conseil d’autoriser l’entreprise à posséder trois stations dans le marché de Québec, forçant ainsi Leclerc Communication à se départir d’une station, a toutefois poussé celui-ci à renoncer à la transaction : une situation qui déçoit les producteurs de contenus musicaux francophones, qui voyaient dans cette transaction une rare occasion d’augmenter la diversité musicale dans l’important marché de Montréal.

Rappelons que l’ADISQ avait soutenu la demande de Leclerc Communication (voir article ici), qui s’était engagé à proposer une programmation distincte, à consacrer une part de sa programmation aux artistes émergents et à présenter annuellement des rapports détaillant son apport à la diversité musicale.

L’ADISQ a signifié qu’elle demeurait convaincue qu’une telle proposition aurait été bénéfique pour l’industrie de la musique d’ici.

À l’aube d’une révision de la politique sur la radio commerciale qui devrait avoir lieu bientôt, l’ADISQ considère que cette décision lance un bon signal au milieu de la musique, puisque le CRTC reconnait l’importance d’assurer le plus de visibilité possible aux artistes francophones et émergents.

Pour plus de détails, veuillez consulter les liens ci-dessous.

Articles et documents liés

Retour
Site Web Tuiles2
Tuile Siteweb Afus
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
En savoir plus
En France, les 10 à 13 ans passent 15 heures en ligne par semaine.