Vers la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Politiques générales
04 Pg Format Site

L’ADISQ présente trois propositions visant à améliorer l’accès aux contenus culturels francophones canadiens et à assurer leur pérennité.

Le 24 avril 2019, à Vancouver, la directrice générale et vice-présidente aux affaires publiques de l’ADISQ, Solange Drouin, a participé à un forum organisé par le gouvernement canadien, dans le cadre de l’examen de la Loi sur les langues officielles, sur le thème des langues officielles à l’ère du numérique. Dans son allocution, madame Drouin a présenté trois propositions de modifications.

D’abord, constatant que, dans sa version actuelle, la Loi protège essentiellement les communautés linguistiques en situation minoritaire, soit les francophones hors Québec et les anglophones du Québec, l’ADISQ a plaidé pour que le statut minoritaire du français au Canada et en Amérique du Nord soit reconnu, ce qui élargirait la portée de la Loi en incluant l’expression francophone issue du Québec.

Ensuite, l’ADISQ a demandé qu’aux côtés du droit d’accéder à une éducation, des emplois, un système de santé et un système de justice, un droit à accéder à une production culturelle nationale dans les deux langues officielles soit ajouté.

Enfin, l’ADISQ a plaidé pour que la section de la Loi qui prévoit la mise en place de mesures positives pour la promotion du plein usage du français dans la société canadienne soit renforcée de façon importante.

Pour plus de détails, veuillez consulter les liens ci-dessous.

Articles et documents liés

Retour
Site Web Tuiles2
Tuile Siteweb Afus
Tuile Mensuel Vf
Agend Adisq
En savoir plus
En France, les 10 à 13 ans passent 15 heures en ligne par semaine.